1er concours du Salon de RVF 2013

_mg_2039denissaverotjackycamusxavierdrumeljean-paullubot1C’est au sein du magnifique Palais Brogniart à Paris que s’est déroulé l 25 mais 2013, le 1er concours de dégustation à l’aveugle du Salon de la Revue des Vins de France. Pour la première fois, le salon était l’occasion pour 20 dégustateurs de se retrouver et de s’affronter autour de 8 vins sélectionnés par le Maître de cérémonie, Philippe de Cantenac.

La particularité de ce concours est qu’il opposait, 5 équipes sélectionnées parmi les grandes écoles françaises et 5 équipes d’amateurs habitués du championnat RVF.

La pression était de mise, car il fallait faire bonne figure face à ces petits jeunes aux dents longues. Mais en face, il y avait des dégustateurs aguerris, avec la présence notamment de Norbert Puzenas, ancien champion de France et biens d’autres amateurs ayant déjà brillé sur des étapes du championnat. La partie s’annonçait indécise mais enthousiasmante !

une très belle vidéo sur cette épreuve :

http://www.larvf.com/,vin-revue-fran…33,4300529.asp

_mg_2039denissaverotjackycamusxavierdrumeljean-paullubot1

 

Voici notre Compte-rendu, pour cette belle épreuve :

1er vin :
robe jaune claire, bulle fine
1er nez sur les fleurs (aubépine, acacia…) avec un léger coté évolué (vieux champagne). Puis viennent le beurre, le miel et un très léger coté cerise.
En bouche, le vin est vineux avec pas mal d’acidité mais très bien équilibré.
Pas trop d’hésitation sur un beau Champagne mais avec un millésime ancien (2002 voir 1999). notre première impression est une dominante de chardonnay avec un coté amande qui apparaît à l’évolution. On connait la complexité d’analyse d’un champagne ancien et on décide de laisser chauffer (on l’a gardé plus d’1 heure dans le verre). Bien nous en a pris, car au réchauffement le noyau de cerise avait complètement repris le dessus, nous amenant a un beau champagne d’assemblage à dominant de Pinot Noir
On propose :
Champagne Bollinger Grande année 2004 (on raye 2002, Bollinger n’ayant pas de 2002 au salon) – Pinot Noir

Pas si mal sur le coup, il s’agissait de :
Champagne Mailly GC millésime 2002 (Pinot noir dominant)

Vin n°2 :
Robe jaune or aux reflets verdâtres
1er nez fumé, vanillé puis apparaissent les fleurs puis les agrumes
En bouche, le vin est assez fin, doté d’une belle acidité.
Pas trop d’hésitations non plus sur un Chardonnay Bourguignon assez marqué par l’élevage
je suis plutôt vers St aubin, Jacky en Beaune. Hésitations avec une belle côtes chalonnaise… On propose :
Beaune 1er cru – Clos des mouches 2011 – Domaine Chanson

il s’agissait de : Chassagne Montrachet 1er cru 2009 – Alex Gambal
assez surpris par le millésime

Vin n°3 :
Robe très claire aux reflets verts
nez typique d’un sauvignon de Loire : bourgeon de cassis, buis, fleurs, pamplemousse.
attaque fraîche, milieu rond, finale vive avec légère amertume, belle longueur.
On est également tout de suite d’accord sur la Loire : hésitation sancerre (xav) / pouilly-fumé (BJ). On reste en sancerre et on propose : Sancerre 2010 Le champ des scandales – Domaine Emile Balland

Il s’agissait de : Pouilly-Fumé 2011 – château de Tracy
Dommage pour le millésime et le PF mais on est pas trop mal tout de même

Vin n°4 :
un rouge à la teinte assez claire, aux reflets évolués mais au liserait encore violacé
1er nez sur le musc assez marqué et la cerise. puis viennent la framboise et un léger coté fumé.
En bouche il y a pas mal d’acidité et un coté tannique apportant une finale encore astringente. Le réchauffement lui fait le plus grand bien et « l’adoucie » avec un coté mure et chocolat.
On arrive rapidement à un Pinot noir que je place volontiers en pommard pour la puissance tannique sur un millésime plutôt froid. Jacky me propose Alsace, mais je ne relève pas, ce vin étant trop loin de ce que je bois chez Agathe Bursin. Jacky n’insiste pas (dommage) et se rallie au Pommard, on propose :
Pommard 1er cru Les Epenots 2011 – Decelle-Villa

il s’agissait : Alsace PN 2010 – domaine Valentin Zuslin

Désolé Jacky, j’avais déjà fais cette erreur a Colmar avec un PN de chez Mann. Il faut vraiment que je goûte d’autres PN que celui d’Agathe. Encore raté sur le millésime !

Cliquez sur l'image pour l'afficher en taille normale</p>
<p>Nom : photo(23).jpg <br />
Affichages : 16 <br />
Taille : 37,3 Ko <br />
ID : 13456
Vin n°5 :
robe Bordeaux aux reflets évolués, voir tuilés, pas mal de dépôt
1er nez sur le musc et la cerise, puis le cacao et la mûre
En bouche, belle matière, les petits fruits rouges dominent le musc et une finale assez longue laissant apparaître discrètement le poivron.
belle bouteille, très grande longueur
pas trop d’hésitations non plus sur un vieux Bordeaux. On tombe également d’accord sur un grand cru de la rive gauche avec pas mal de cabernet. on cherche… et Bj trouve ce Sociando-Mallet 1995 qu’il a également en cave et dégusté dernièrement.
ce n’est pas un Grand cru (officiel), mais il a tout d’un grand : On propose :
Merlot (on assure)- Haut-médoc – Chateau sociando-Mallet 1995                                 BINGO (CS à 55% – Merlot à 35%)

 

Vin n°6:
Robe noire aux reflets violacés
Quel nez, quel bonheur !!! café, cacao, fruit rouges et noir (cassis, framboise, cerise…) nez assez sudiste !!! la violette apparaît ensuite (syrah ?) puis les aromates et la vanille
En bouche, c’est gourmand, puissant et tannique avec la réglisse en finale et une très belle longueur.
On est dans le sud sur un assemblage GSM avec syrah dominante. On évoque d’autres piste sans réellement y croire mais on se rassure… la puissance du st chinian nous convient, BJ propose Minervois en alternative languedocienne mais j’insiste sur st chinian, on propose :
Syrah – St Chinian 2010 – Hecht et Bannier –BINGO ou presque, sauf pour le millésime 2011 (Syrah 70%)

Vin n°7 :
Teinte assez claire aux reflets évolués
nez sur le musc (ça sent la bête !),les fruits rouges et noirs et la cerise l’eau de vie
En bouche, l’attaque est vive, le milieu de bouche assez rond sur les fruits rouges et le sous-bois. la finale reste très fraîche. pas fan de ce nez là, la bouche est plus plaisante à l’aération.
On cherche un peu, on élimine certaines piste. malgré la teinte assez claire, je me rallie facilement a l’idée de BJ sur un Mourvèdre assez vieux et on propose :
Bandol (mourvèdre) – Chateau Pradeaux 2001

pas si mal que ça, car il s’agissait bien d’un Provence :
Cotes de Provence – Chateau Malherbe 2011 – Mourvèdre à 60% il me semble

Vin n°8 :
teinte orangée, évoluée
nez de muscat avec un léger coté oxydatif puis d’orange confite, d’épices et d’agrumes
Bouche, grasse et moelleuse, très complexe
est-on sur un muscat ambré ou tuilé de Rivesaltes ou sur un muscat assez vieux !
la fraîcheur nous fait hésiter : coté marin ou Rhodanien ?
Un souvenir l’an dernier de la cuvée Hommage (assemblage de plusieurs millésimes) du domaine des Bernardins en BDV nous fait pencher sur un muscat du Rhône. on propose :

Muscat de Beaumes de Venise – Domaine des Bernardins – cuvée Hommage 2011 (on propose un millésime quand même !)
BINGO une nouvelle fois, même s’il s’agissait du Muscat de BDV millésime 2000
Au final, une première place qui nous ravie et des sollicitation d’après matche surprenantes (Invitation au restaurant, Passage TV pour un débat sur la nouvelle chaîne du vin Edonys, interwiew…) qui ne nous ont pas permis de pouvoir échanger comme on le souhaitait avec les autres participants et internoephiles, mais qui toutefois ont été assez enrichissantes.

Merci à BJ pour m’avoir fait confiance pour cette épreuve très agréable. une belle dégustation où nous avons été inspiré avec un brin de chance (il en faut pour gagner je pense), mais qui confirme qu’on n’est pas si mauvais que ça ! je souhaite à Bj la même inspiration avec Christian en finale.

merci à la RVF et à Philippe pour cette belle initiative qui va donner je pense un bon coup de pub au championnat

Et encore un grand bravo à tous les participants 

Le classement :

1er : Xavino et BJ 100 pts ( pour 8 vins c’est un très beau score)

2è : Walter Labouyrie Christopher Nelmes 93                                                                 Nouveaux Champions de France 2013, bravo les gars

3è : Bruno Oechslin Pascal Vigne 85 

4è : Norbert Puzenat Pascal Piednoir 79
5è: Olivier Meunier Olivier Arribard 73
6è François de Bretizel Raphael de Valence PAris Dauphine 60
7è : Paulin Barennes Joseph Vatus Sciences Po 56
8è : Louis Forteguerre Sylvain Bobillier- Monot SKEMA 54
9è : Remy Verdo Pierre Lairez ENS 52
10è : Tristan Cossec Alexandre Hiou EDEC 44

 

Une réponse à 1er concours du Salon de RVF 2013

  1. DIEBOLD frederic dit :

    Bravo les champions, trop forts!! Bon c’est quand que je teste vos connaissances en calva?

    Fred

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*