Reims 2011

Un beau salon que celui des vignerons indépendants de REIMS. Beaucoup de producteurs, il faut préparer sa visite sur leur site internet avant de partir.

Je n’ai volontairement pas tout gardé, ne voulant présenter que ce qui me semble être le meilleur.

Blancs :

 

Domaine Gautheron : Chablis
Typique de l’appellation. Je préfère personnellement les 2010 plus minéraux aux 2009 plus ronds, feminins.

Domaine André Bonhomme :Viré Clessé

Une bonne découverte, je la dois à Jean-Marc, merci.

La cuvée tradition porte bien son nom, ronde, parfumée, ample, assez longue. A boire dans les 3 ans.

Les autres cuvées sont toutes bien réussies, minérales sur la pierre à fusil, plus ou moins boisées mais sans excès évoluant à terme sur le toasté.

Un très bon rapport qualité/prix

Cacha Ocquidant : Bourgogne. Dégustation en 2 étapes

Les blancs :

Pernand Vergelesse 2010 minéral, brioché, beurré, ample en bouche plein de rondeur finale sur la noisette.

Ladoix 2010 :Nez discret, fumé. Bouche minérale pleine de fraicheur, de finesse. Il est droit, aiguisé une touche de fumé également.

Les rouges :

Chorey les Beaunes 2010 : facile à boire, sur les fruits rouges et noirs (cerises, groseilles, cassis). La finale est longue avec une pointe de poivre blanc.

Ladoix « Les madonnes » 2009 : Plus tannique que le précédent, toujours sur les fruits rouges et noirs. Légèrement alcooleux, la finale est longue.

Le Savigny les Beaunes est plus concentré,complexe, très expressif

On saute une marche avec le Pernand Vergelesse, plus de longueur, de concentration. Cela se précise plus encore avec les 2 Aloxe Corton.

Le Corton 2009 est le plus abouti, profond, riche. Un touché soyeux, la finale est vanillée avec une pointe de poivre blanc. Un régal.

La Rouletière : Vouvray. Un plaisir de revoir ce domaine déjà repéré l’an dernier.

Le sec 2010 est sur le fruit, la pêche, l’ananas. A boire de suite

La cuvée « Patrimoine » apporte le boisé discret de la barrique. Toujours sur la fraicheur, les fruits blancs, l’ananas. Une belle longueur pleine de finesse.

Les pétillants sont légers frais. Un petit faible pour l’Extra Brut, plus complexe, sur la pomme, minéral, brioché.

J.Louis et Fabienne Mann : Alsace

Un très beau domaine avec des heureuses « expérimentations » comme la cuvée Ortel en complantation (Muscat, Sylvaner, Pinot Gris, Gewurztraminer). Un bel équilibre pour ces vignes de plus de 50 ans, le nez est puissant surtout sur le muscat. Une gourmandise à 11€90. A goûter absolument !!!

Sylvaner Vielles Vignes 2009 : Typique, une réussite, la trame minérale est bien présente, long, légère sucrosité.

Muscat 2010 : Beaucoup de richesse florale autant au nez qu’en bouche. Mais une finale légère, minérale, presque saline.

Riesling Vielles Vignes 2009 : le nez est ample, floral, légèrement pétrolé au 2ème nez. Gras (élevage sur lies), riche avec une finale franche.

Riesling « Altengarten » 2010 : Une trame plus acide, fraiche, terroir de grès rouges.

Riesling « Pfersigberg » 2009 : Ample, riche, très expressif, complexe. Une très belle longueur.

La grande et belle surprise vient du Pinot Noir « Chemin des Pierres » 2009 : Très fin, riche, légèrement fumé. Le tout sur un seuil très haut, très concentré. Extraordinaire. Jamais bu un Pinot Noir Alsacien de cette trempe.

Rouges :

Cacha Ocquidant : Voir ci-dessus avec les blancs

Michelas St Jemms :Croze Hermitage, St Joseph, Cornas

Des Rhône Nord assez rond malgré leur jeunesse. Les meilleurs vins sont à chercher dans les « Terres d’Arce » beaucoup plus profonds et concentrés.

Faury :St Joseph. La cuvée « La Gloriette » est nettement plus profonde, ample et d’une longueur plus prononcée.

Benedetti : Rhône Sud. Nous n’avons goûté que les Châteauneuf du pape. Après discussion, il apparait que les Côtes du Rhône sont également réussies.

Châteauneuf du pape : 2007 sur le fruit cuit, mûr avec des arômes de chocolat, cacao qui présage un bel avenir. Les 2009 sont plus frais au nez, la bouche est ample très typée Grenache avec toujours cette belle touche de cacao.

Les fines Roches : Châteauneuf du pape : le 2006 Vieilles Vignes est très bon. Sur un seuil assez haut, un bel équilibre en bouche, sur les fruits mûrs. Le 2008 m’a paru plus fluide, moins concentré.

Jas de Bressy : Même propriétaire que les Fines Roches. Les vins gagnent en complexité, en profondeur. Sur les fruits mûrs et le chocolat.

Mas Amiel : Maury.

Vintage 2009 : Le nez est encore assez fermé mais laissant apercevoir la grenache pleine de chaleur. La bouche est expressive sur les arômes typiques de Grenache.

Réserve 2008 : des vignes de 80 ans. Plus de fraicheur dans cette cuvée .

Charles Dupuis 2007 : Le nez est fermé pour ces vignes de plus de 100 ans. Il va falloir attendre un peu. Par contre la bouche est concentrée, longue, une vrai gourmandise.

La Coume du Roy : Maury Blanc et Rouge

Maury doré 2009 : La bouche est fine et explosive. Le nez plutôt fermé du fait de l’unique cépage grenache Blanc, olfactivement assez peu expressif.

Maury tradition 2009. Déjà très bon, la macération n’est ici que de 4 jours. Idéal en apéro !

2008 présente plus de matières de richesse, de longueur. La macération est de 28 jours.

Le 1998 est plus typé vieux porto. Très long il est à réserver pour la fin de repas.

Le muscat est très expressif sur les fleurs blanches entêtantes. La bouche demeure légère ample fine, très longue. A conseiller pour 12 €.

Cauhapé : Jurançon : Mes préférences vont cette années sur La Canopée 2009, très Jurançon, sur l’ananas, les fruits exotiques. La bouche est sur un seuil très haut et présente une longueur digne des plus belles années.

Ne pas oublier non plus la Symphonie de Novembre. Arômatique à souhait, puissant, concentré,un bel équilibre avec une fin de bouche qui garde de la fraicheur.

Cady : Loire, coteau du Layon et Chaume

Cheninsolite : cette cuvée est très plaisante. Le nez est sur les fruits blancs, la pierre à fusil (du schiste dans ce terroir). Une bouche fine, droite, minérale et longue. Un Chenin me faisant penser à de grand Savennières comme le domaine FL, dégusté lors du championnat de France de la RVF à Ay.

Coteau du Layon « Les Varennes » 2009 : Le nez est encore assez fermé mais la bouche est explosive, longue sur l’ananas et les fruits exotiques

« Volupté » 2007 : Une réussite. La bouche est plus complexe, plus enveloppante, moins sur le sucre que le 2001. Toujours sur les fruits exotiques, l’ananas.

 

Pas loin de 80 vins dégustés. Le tiercé, pour ma part, se ferait dans cette ordre :

  1. Mann avec le Pinot Noir du « Chemin des pierres » 2009
  2. Cauhapé avec la « Canopée » 2009
  3. Cacha Ocquidant avec son Corton 2009

Compte-rendu Reims 2011 – Xavier

En complément de la sélection de Manu, voici quelques domaines a visiter l’an prochain :

 

Domaine Huguenot :

Marsannay Champ perdrix 2009 est sur le fruit et le côté fumé. Très beau vin d’une belle longueur

Le  Fixin 2009 est plus puissant, le Gevrey VV plus solaire

Le Charmes Chambertin propose un fruité plus mûr mais une matière plus imosante

 

Domaine cachat-Ocquidan :

Une gamme homogène de qualité avec des 2008 et 2010 plus classiques, fruités mais très frais et des 2009 plus gouleyants mais jamais sans lourdeur.

Du Ladoix 2008 concentré avec une finale saline et fraiche au Ladoix 2009 plus mûr et gouleyant, le savigny 1er cru est d’une belle longueur et le Pernand 2009 plus aérien.

Ma préference va également sur l’Aloxe 1er cru 2010 puissant au fumé plus prononcé, mais à la bouche gourmande sur le fruit déjà très agréable. Que dire du Corton clos des Vergennes 2009, riche et ample qui fera une très très grande bouteille.

 

Domaine Demangeot :

Des Maranges réussis plutôt sur la finesse. Ma préférence va au Marange « les fuissières » 2010, très complexe et au beau potentiel.

 

Domaine Vincent Charache :

Déjà apprécié l’an dernier pour ses blancs, j’ai trouvé les rouges d’une grande qualité et représentatifs de leur appellation (le terroir parle). De belles matières au fruité précis et une gamme très homogène des villages aux 1ers crus.

Mes préférences :

Beaune 1er cur « Engenet » 2009 très complexe, avec de la rondeur mais une finale saline et fraiche.

Pommard « Les Charmots » 2009 puissant, complexe, d’une belle rondeur et longueur en bouche

 

Domaine Ninot :

Accueil toujours sympathique et des rouges encore marqués par l’élevage.

Ma préférence va aux Mercureys et notamment au 1er cru « Les crêts »2009  qui allie complexité et finesse

 

Domaine ARNOULD Père et Fils :

Une gamme qui monte en richesse et en complexité avec un Beaune 1er cru qui montre beaucoup d’amplitude et une finale fraiche.

Ma préférence s’oriente vers l’Aloxe 1er cru « les chaillots » 2009 a la bouche complexe et ample et d’une très belle longueur. Le Corton est dans la même lignée avec un supplément de complexité et longueur

 

Domaine André Bonhomme (Vire-Clessé) : voir commentaires de Manu

Des blancs à la fois riches mais frais.

Une gamme très homogènes et des vins pour la table

 

Domaine Vincent  Bachelet :

Un Puligny 2010 sur les fruits exotiques, les fleurs et le fumé. Grande finesse et très belle longueur.

Le Chassagne 2009 est plus gras sur une finale plus minérale.

Le Meursault 2009 est gras, ample sur un côté plus fumé.

 

Château Mayne-Blanc (Lussac St Emilion) :

La cuvée St-vincent est toujours un régal. Les vieilles vignes s’expriment à merveille !

Le 2009 exprime un boisé vanillé très fin qui accompagne des fruits rouges et noirs. La bouche est déjà gourmande et une finale qui garde beaucoup de fraicheur. Grand potentiel !

St Vincent 2006 est  dejà presque abordable sur un fruité gourmand et une belle complexité. Une belle bouteille a attendre encore 1 an ou 2.

L’essentiel de Mayne-Blanc 2009, issu de très faibles rendements de Merlots (15hl/ha) s’exprime sur les fruits noirs et des notes de café. La bouche est très gourmande, alliant soyeux et finesse. Très belle longueur.

 

Château Les Bertrands  (Cotes de blayes) :

Un très beau rapport qualité/prix avec des 2008 assez ronds sur les fruits rouges.

Les 2009 sont plus flatteurs avec un  coté vanillé plus présent, mais un supplément de gourmandise

 

Château haut-Bonneau (Montagne st Emilion) :

Une découverte que ce domaine à l’accueil sympathique et aux vins de grande qualité

Le 2009 est concentré, riche mais soyeux

Le 2010 en cours d’élevage se révèle très concentré mais frais en bouche

La cuvée « Eloïnea David »2009, 100% Cabernet franc exprime des fruits noirs  très ronds et allie à la fois, complexité, puissance et finesse aromatique. Une très grande bouteille à attendre.

 

Château de France  (Pessac-Leognan) :

Avec une dominante de Cabernets sauvignons, les vins s’expriment avec structure sur les fruits noirs et un élevage qui laisse s’exprimer le fruit.

Le 2007 est rond et demande encore quelques années en cave

Le 2006 est d’une belle complexité. Puissant et d ‘une belle longueur il est déjà très abordable.

 

Château Le Fagé (Bergerac) :

Préférence pour le Prestige 2009, très rond et soyeux ou le Merlot s’exprime parfaitement

 

Château la Robertie  (Bergerac) :

Rouges :

La Robertie haute 2009 (100% CS et CF) s’exprime sur les fruits noirs, le poivron et le fumé

Le Cotes de Bergerac 2009 est plus rond et gourmand

Blancs :

Des secs très aromatiques et frais

Le Montabzillac 2010 me semble garder plus de fraicheur et une complexité aromatique supérieure exprimée par les 30% de sauvignon

Le « vendanges de brumaire 2007» est d’une grande complexité. Très belle bouteille !

 

Domaine de La Rouletière :

Un domaine à suivre de près :

Le sec 2010 avec 8 gr de SR s’exprime sur la pomme, le coing, la pêche, les fruist exo. Très belle longueur et finale réglissée

La cuvée patrimoine 2008 est un vrai sec élevé en barriques. Plus tendu sur les agrumes, il fera une belle bouteille à table.

Le ½ sec 2010 reste d’une grande fraicheur

 

Mas Del Périé :

Nouvelle découvertes de ce jeune domaine de cahors. Des vins qui s’expriment sur le  fruit et la finesse qui les rendent accessible jeune. A découvrir…

Les Escures 2010 s’exprime sur le fruit

La Roque 2010 développe davantage de complexité et une matière plus charnue. A attendre

Acacias 2009 développe un beau fruit et beaucoup de volume. Très belle longueur

La pièce 2009 est rond et gouleyant. Belle bouteille

 

MAS AMIEL :

Un Maury blanc 2009 sur la poire, les fleurs et les fruits secs. Très belle fraicheur

Notre terre 2008 (Cotes de Roussillon) est sur les fruits noirs et la noix. Léger SR mais frais

Carerades 2008 (CDRoussillon)est plus rond tout en gardant beaucoup e fraicheur

Le Maury vintage 2009 au nez fermé, développe des arômes fruités accompagnés de notes de pain d’épice. Finale saline agréable

Le vintage réserve 2008 est davantage sur les fruits a l’alcool. Plus ample cependant, il possède une très belle longueur

Maury Charles Dupuy 2007 est d’une grande complexité aromatique. Un très grand vin

 

Domaine BENEDETTI (Chateauneuf) :

Un finale pleine de fraicheur que l’on retrouve tout au long de la dégustation du simple CDr aux Chateauneufs.

Le CDR Clos 2009 possède une très belle structure sur le fruit tout en gardant une belle fraicheur

Le Chateauneuf 2009 est sur le fruit mûr, belle complexité et fraicheur

Le Chateauneuf 2007 est plus chaleureux et épicé. Très belle longueur également

 

Champagne Vesselle :

Un Brut sans année très pinot noir (Bouzy), bien frais

Le brut 2002 est plus complexe toujours sur PN

Le Brut 2000 est plus vineux tout en gardant une fraicheur dynamique.

Une réponse à Reims 2011

  1. Ping : Vignerons indépendants Reims 2011 | Vins Découvertes Ardennes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*